Bienvenue au Centre Elgon

Notre réseau mondial ne cesse de croître! Aujourd’hui, nous aimerions souhaiter la bienvenue au Centre Elgon pour l’éducation en tant que membre du réseau.

L’Elgon Centre for Education (ECE) est une organisation à but non lucratif au Kenya. Il a été fondé par des personnes passionnées dans le but de promouvoir l’éducation dans les zones rurales et marginales, de favoriser la prospérité et le développement grâce à l’accès à l’éducation et d’atténuer les effets de l’abus d’alcool et d’autres substances dans la société. L’organisation couvre cinq comtés, dont Busia, Bungoma, Trans-Nzoia, West Pokot et Turkana.

Comme toujours, nous aimons publier un article sur les nouveaux membres – dans leurs propres mots – et promouvoir l’organisation auprès du réseau KCS et des abonnés en ligne.

Par Kennedy Kirui Bomji, Président


Qu’est-ce qui vous a décidé à rejoindre le réseau des membres de KCS ?

En novembre 2019, je suis tombé sur l’appel à candidatures pour les délégués à la toute première conférence KCS Africa à Nairobi sur le maintien des enfants organisée par KCS. J’ai fait ma demande dès que j’ai pu et j’ai continué à vérifier mes e-mails si jamais je recevais le message de «regret» étant habitué dans de nombreuses applications de ce type.

Enfin, j’ai reçu le message de félicitations de Bill Harris et je me suis préparé à assister à la conférence. En 2019, j’ai engagé plus de 20 000 étudiants, la plupart d’entre eux de moins de 18 ans, ce qui signifie que mon travail et mes programmes traitent directement des enfants.

Les 8 et 9 janvier 2020, j’ai rejoint des centaines d’autres délégués à travers l’Afrique et c’est là que j’ai beaucoup appris sur l’importance d’avoir une politique de protection de l’enfance au sein de l’organisation.

Couplé aux nombreux cas de violence contre les enfants et de nombreuses organisations, personnalités et membres du personnel se sont retrouvés dans les couloirs de la justice pour ACC, l’exploitation sexuelle entre autres tout en exécutant leurs programmes.

Le message clair de cette conférence de Nairobi, les procédures et l’importance de l’adhésion en tant que membre, j’ai commencé à travailler à la préparation de la CEE à en être membre alors que nous sommes impatients d’être une organisation recherchée en termes de protection de la sécurité des enfants.

Le désir d’améliorer la protection et les normes de l’enfance dans ma communauté, qui depuis des années est marginalisée, de résister aux chasses aux sorcières politiques dans le secteur humanitaire de nos communautés m’a inspiré à rejoindre KCS afin d’en apprendre davantage, de réseauter et de partager des expériences avec d’autres leaders centrés sur l’enfant à travers le monde.

Quel est votre principal moteur dans la mise en œuvre de la protection de l’enfance?

Je viens d’une communauté et d’un village où les cas de violence contre les enfants ont été très élevés au fil des ans en raison de la pauvreté et du manque d’alphabétisation. Entre 2006 et 2008, ma communauté s’est battue pour la terre et de nombreux enfants de moins de 18 ans ont été recrutés comme combattants, et ce faisant, beaucoup ont perdu leur vie et leurs moyens de subsistance. Certains, y compris mes amis d’enfance, sont morts parce qu’ils défendaient la terre dans le cadre des Forces de défense terrestre sabaot (SLDF).

Mon ambition est d’utiliser mon organisation pour promouvoir l’accès à l’éducation pour le développement durable et, à travers la communauté, de trouver une autre source de revenus, autre que de compter sur des terres de plus en plus petites. Beaucoup d’enfants ont souffert, de nombreuses organisations ont vu le jour qui, au lieu d’aider les enfants, les ont utilisés pour solliciter des fonds de donateurs.

Mon objectif est d’avoir une organisation professionnelle dirigée par un personnel professionnel qui comprend la valeur de garder les enfants et plus particulièrement de s’assurer que les enfants sont à l’abri de notre personnel. C’est pourquoi il est important de rejoindre KCS pour en savoir plus et s’engager davantage.

Où pensez-vous que votre organisation s’intéressera à la protection de l’enfance dans un an ?

Selon la disponibilité des ressources pour améliorer nos programmes, dans un an, nous aurons élaboré des politiques et des plans de mise en œuvre appropriés en matière de protection de l’enfance pour l’ensemble de notre personnel, de nos partenaires, de nos bénévoles et de nos clients.

Nous espérons que dans un an, nous pourrons faciliter l’initiation et offrir le renforcement des capacités à d’autres organisations à venir et existantes sur des protocoles holistiques de protection de l’enfance et servir de référence pour les autres.

Quel message voulez-vous faire passer à votre personnel, aux donateurs et au monde entier ?

Nous travaillons tous si fort pour bâtir un monde meilleur et sécuritaire pour nos enfants. Mais comme les enfants sont en sécurité avec nous, dans nos programmes et nos activités!

Eh bien, elgon Centre for Education s’engage à faire en sorte que, dans chaque activité que nous menons, nous créions un espace sûr pour que les enfants accéder à l’éducation, à la santé génésique et à l’abri de l’alcoolisme et de la toxicomanie. Nous sommes une organisation très jeune dirigée par des jeunes et prête à s’associer et / ou à obtenir le soutien de toute organisation pour nous aider à orienter nos activités dans les coins oubliés de la région de l’ouest et du nord du Kenya et à apporter le changement tant souhaité.

Pour créer des espaces sûrs pour les enfants, nous devons communiquer et agir d’une manière qui exprime la sécurité des enfants parmi nous ou dans nos programmes.

 

Stay up-to-date

Join thousands of child safeguarding practitioners from around the world to receive news and updates about our online courses, workshops, conferences, and special announcements.