Études de cas pour les Amériques

Briefing du Conseil de sécurité de l’ONU sur la protection des victimes d’abus dans les zones de conflit

Aucun enfant ne devrait jamais avoir à faire face aux horreurs de la guerre, mais on estime qu’un milliard d’enfants vivent dans des pays ou des territoires touchés par des conflits armés. Ils se réveillent à la peur et à l’incertitude tous les jours.

Ces enfants se trouvent déjà dans des situations désespérées et terrifiantes, mais tragiquement, ils risquent également d’être maltraités par le personnel des organisations envoyées pour les protéger. Malgré l’engagement total de l’ONU en faveur d’une politique de tolérance zéro,des cas d’exploitation et d’abus sexuels sur certains des enfants les plus vulnérables du monde continuent d’être signalés dans le cadre des missions de maintien de la paix.

À la demande du gouvernement américain, Keeping Children Safe a fourni une séance d’information au Conseil de sécurité des Nations Unies à New York sur notre initiative mondiale de plaidoyer et de recherche visant à renforcer et à améliorer les pratiques de sauvegarde et à protéger les droits des victimes et des survivants d’abus dans les missions de maintien de la paix des Nations Unies à travers le monde.

Protéger les enfants dans le cadre des missions de maintien de la paix des Nations Unies

L’Uruguay est l’un des plus de 120 pays qui travaillent avec les Nations Unies pour aider à maintenir la paix dans le monde entier.

Keeping Children Safe s’est associé au ministère uruguayen de la Défense, à l’Unicef Uruguay, au ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth et au ministère britannique de la Défense pour élaborer des politiques et des procédures de protection de l’enfance pour les troupes uruguayennes dans les missions de maintien de la paix des Nations Unies et créer un centre régional d’excellence pour la protection des enfants.

L’Uruguay sera la première armée au monde à élaborer et à mettre en œuvre des mesures de protection de l’enfance conformes aux Normes internationales de protection de l’enfance du KCS.

Protéger les enfants aux États-Unis

Des dizaines de millions d’enfants aux États-Unis n’ont pas les moyens d’acheter des livres. À Durham, en Caroline du Nord, Book Harvest, membre de Keeping Children Safe, réussit au-delà des rêves les plus fous de son fondateur à s’assurer que chaque enfant a accès aux livres. En 2018, Book Harvest a donné son millionième livre à un enfant du pays.

En travaillant avec tant d’enfants, en particulier dans les communautés vulnérables, Ginger Young, fondatrice de Book Harvest, a réalisé qu’elle et ses collègues devaient s’assurer que leur organisation faisait tout ce qu’elle pouvait pour protéger les enfants contre les dommages.

Grâce au soutien de la Fondation Oak, Book Harvest et plusieurs autres organismes sans but lucratif locaux ont participé à un atelier de sauvegarde de KCS. En conséquence, Book Harvest a développé une politique de sauvegarde complète et un code de conduite, puis a décidé de devenir membre de KCS.

Renforcer la protection de l’enfance au Guatemala

En mars 2017, un incendie a été déclenché dans une salle de classe verrouillée d’une maison pour jeunes «à risque» à Guatemala City. À l’intérieur se trouvaient 56 filles qui avaient été placées là par des représentants du gouvernement, soi-disant pour leur propre protection. Les responsables ont été lents à réagir à l’incendie alors qu’il balayait la salle de classe et que les appels désespérés à l’aide commençaient à s’estomper. Au total, 41 filles sont mortes et 15 ont été grièvement blessées.

Dans le cadre de la réponse à cette tragédie, une organisation locale à but non lucratif CONACMI,l’un des centres régionaux de Keeping Children Safe en Amérique latine, a commencé à travailler avec le Secrétariat de la protection sociale du gouvernement guatémaltèque pour persuader l’institution de respecter les normes internationales de protection de l’enfance.

Après un long processus de dialogue et de sensibilisation, une nouvelle politique de protection de l’enfance a été approuvée en tant que document officiel du gouvernement. La mise en œuvre de la politique a commencé en 2018, impactant plus de 450 enfants placés sous protection et plus de 200 soignants, qui travaillent ensemble pour analyser les risques et les mesures qui devraient être mises en place pour assurer la sécurité des enfants.

Nous sommes là pour vous aider

Si votre organisation travaille pour et avec des enfants, il est grand temps de vérifier si vous avez mis en place des mesures rigoureuses de protection de l’enfance – depuis le sommet de l’organisation, jusqu’à votre personnel sur le terrain et les fournisseurs externes. Après tout, la prévention vaut mieux que des vies détruites à cause des abus.

Si vous avez déjà utilisé notre outil d’auto-évaluation gratuit et que vous souhaitez discuter des détails des résultats avec un membre de l’équipe, contactez-nous dès que possible.

Stay up-to-date

Join thousands of child safeguarding practitioners from around the world to receive news and updates about our online courses, workshops, conferences, and special announcements.