Notre impact

KCS aide les organisations à protéger les enfants depuis plus de 20 ans, protégeant plus de 34 millions d’enfants dans le monde contre les abus.

Dans tout ce que nous faisons, nous travaillons pour donner aux enfants, aux familles et aux communautés les moyens de réaliser leur droit d’être en sécurité dans toutes les organisations. Nous accompagnons les individus et les équipes du monde entier dans leur parcours pour construire des organisations plus sûres pour les enfants, plaider pour changer les systèmes et défier les organisations qui exposent les enfants à la maltraitance.

Histoires de notre travail

Déplacement des poteaux de but

Défendre le sport sécuritaire pour les filles au Kenya

Moving the Goalposts (MTG), membre de Keeping Children Safe, est une organisation de sport au service du développement au Kenya qui utilise le football comme point d’entrée pour atteindre les filles et les jeunes femmes (9-25 ans) par le biais d’une éducation en matière de santé et de droits reproductifs, de compétences de vie et d’initiatives d’autonomisation économique.

MTG travaille avec plus de 9000 filles et jeunes femmes dans les comtés de Kilifi, Kwale, Mombasa et Tana River. Pour faciliter l’identification et le suivi des préoccupations concernant l’exploitation et les abus, un groupe spécial de filles bénévoles appelé Safeguarders est formé à la protection et à la sauvegarde de la participation à des activités sportives.

Les filles sont chargées d’agir en tant que championnes de la protection de l’enfance dans leurs communautés en transmettant les compétences qu’elles ont apprises à d’autres filles et jeunes femmes impliquées dans le football. Ce faisant, elles sont non seulement en mesure d’identifier les incidents potentiels de maltraitance d’enfants, mais aussi d’aider à créer un environnement sûr où les autres filles et les jeunes femmes peuvent signaler les problèmes qui les touchent sans crainte d’intimidation.

CONACMI

Renforcer la protection de l’enfance au Guatemala

En mars 2017, un incendie a été déclenché dans une salle de classe verrouillée d’une maison pour jeunes « à risque » à Guatemala City. À l’intérieur se trouvaient 56 filles qui avaient été placées là par des représentants du gouvernement, soi-disant pour leur propre protection. Les responsables ont été lents à réagir à l’incendie alors qu’il balayait la salle de classe et que les appels désespérés à l’aide commençaient à s’estomper. Au total, 41 filles sont mortes et 15 ont été grièvement blessées.

Dans le cadre de la réponse à cette tragédie, une organisation locale à but non lucratif, CONACMI , membre du réseau KCS, a commencé à travailler avec le Secrétariat de la protection sociale du gouvernement guatémaltèque pour persuader l’institution de respecter nos normes ICS.

Après un long processus de dialogue et de sensibilisation, une nouvelle politique de protection de l’enfance a été approuvée en tant que document officiel du gouvernement. La mise en œuvre de la politique a commencé en 2018, impactant plus de 450 enfants placés sous protection et plus de 200 soignants, qui travaillent ensemble pour analyser les risques et les mesures qui devraient être mises en place pour assurer la sécurité des enfants.

Militaire uruguayen Casque de la paix de l’ONU

Mettre fin aux abus commis par les Casques bleus de l’ONU et le personnel civil

Aucun enfant ne devrait jamais avoir à faire face aux horreurs de la guerre, mais près d’un quart des enfants du monde vivent dans des pays en conflit ou frappés par des catastrophes. Ils se réveillent à la peur et à l’incertitude tous les jours. Non seulement ces enfants sont déjà dans des situations désespérées et terrifiantes, mais tragiquement, ils risquent également d’être maltraités par le personnel d’organisations envoyées pour les protéger. Malgré l’engagement total de l’ONU en faveur d’une politique de tolérance zéro, des cas d’exploitation et d’abus sexuels sur certains des enfants les plus vulnérables du monde continuent d’être signalés dans le cadre des missions de maintien de la paix.

Au cours des cinq dernières années, KCS s’est associé à l’Université de Reading, au ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth, au ministère britannique de la Défense, à l’École uruguayenne de formation au maintien de la paix (ENOPU), au ministère uruguayen de la Défense et, plus récemment, à l’UNICEF Uruguay, pour aider à élaborer une politique de protection de l’enfance pour les opérations de maintien de la paix uruguayennes et créer un centre régional d’excellence pour la protection de l’enfance.

KCS a dispensé une formation préalable au déploiement sur la protection de l’enfance, a dirigé un cours de deux semaines sur les allégations de sauvegarde pour le personnel clé sur le point d’être déployé en République démocratique du Congo, s’est associé au ministère britannique de la Défense pour dispenser le premier cours de formation sur la sécurité humaine dans les opérations de maintien de la paix pour les troupes de toute la région, et est en train d’élaborer un manuel de formation des formateurs et un cours sur la protection des enfants dans le maintien de la paix.


Nous sommes là pour vous aider

Qu’il s’agit d’évaluations utilisant les Normes internationales de protection de l’enfance ou de fournir des experts qui fournissent des audits et des services de certification de haute qualité aux organisations mondiales, Keeping Children Safe est là pour vous aider et vous guider.

Stay up-to-date

Join thousands of child safeguarding practitioners from around the world to receive news and updates about our online courses, workshops, conferences, and special announcements.